28. Dédicace d’un exemplaire des Essais de 1588 à Mademoiselle Le Paulmier (sans lieu ni date)

« Mademoiselle », c’est-à-dire « Madame » (voir plus haut, lettre n° 27) pour cette femme d’un médecin renommé, le Docteur Le Paulmier ou Le Paumier qui, originaire de Normandie, avait écrit un traité sur le cidre ! Ce dernier a soigné Montaigne peu avant ce présent, sans doute d’une maladie assez grave pour que Pierre de Brach ait pu penser qu’elle le conduisait au trépas. Durant sa convalescence, Montaigne séjournera chez Marie Le Jars de Gournay, l’éditrice des Essais posthumes.

Cette lettre a été publiée pour la première fois dans l’édition Coste (Nourse et London, 1754), tome IX, p. 360-361.

Pièce originale (feuille détachée) conservée à Leyde, Universiteitsbibliotheek : ms. PAP 1a (legs de G. Van Papenbroeck). Une photographie en a été publiée par K. Meerhoff et P. J. Smith, « La lettre à Mlle Le Paulmier retrouvée », in Montaigne and the Low Countries (1580-1700), édition de Smith et Enenkel, Leyden-Boston, Brill, 2007, p. 316.

A. Legros

Édition intégrale par Alain Legros

  1. Version diplomatique (Lettres réunies en un seul fichier, avec distinction des mains)
  2. Version régularisée (Lettres réunies en un seul fichier, avec distinction des mains)
  3. Version modernisée (Lettres réunies en un seul fichier, avec distinction des mains)

Édition XML-TEI sur la base Epistemon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.