Herburt de Fulstin annoté par Montaigne

Histoire des Roys et princes de Poloigne traduit par François Baudouin, Paris, P. L’Huillier, 1573
Localisation : Bibliothèque nationale de France : Rés. Z Payen 486

Introduction (A. Legros, 10/07/2013)
Notice (A. Legros, 2013)
Fac-similé
Édition (A. Legros, 2013)

Introduction

Si court qu’ait été le séjour en Pologne d’Henri d’Anjou, futur roi Henri III et pour lors (1573-1574) roi élu des Polonais, il marqua durablement les esprits, au point que Montaigne eût préféré, nous dit son secrétaire dans le Journal de voyage quelques années plus tard, gagner Cracovie plutôt que Rome. C’est sans doute cette même curiosité qui lui fait, en 1586, lire dans la traduction de Baudouin l’Histoire des rois et princes de Pologne.

Dans les Essais de 1588, on peut relever au moins quatre portraits empruntés à Herburt de Fulstin : Jaropelc, duc de Russie, sans pitié pour les traîtres ; le roi Boleslaus et son épouse, modèles de chasteté ; Etienne Bathory, « celui que les Polonais ont choisi pour leur roi après le nôtre, qui est à la vérité l’un des plus grands princes de notre siècle » (ce que n’est donc pas  Henri de Valois…) ; et peut-être aussi « Jean Vischa, qui troubla la Bohême pour la défense des erreurs de Wiclef ». Le Polonais, catholique mais à l’autre bout de l’Europe, incarne pour Montaigne le lointain proche, l’étranger familier : « j’estime tous les hommes mes compatriotes, et embrasse un Polonais comme un Français, postposant cette liaison nationale à l’universelle et commune. » Chez cet amateur d’histoire, la philosophie n’est jamais bien loin.

Quant à François Baudouin (Balduin, Bauduin), le traducteur, Montaigne possédait aussi les notes manuscrites d’un cours de droit qu’il avait donné à Paris en 1561, notes conservées aujourd’hui à la Herzog August Bibliothek de Wolfenbüttel. En haut de la page de titre, on peut lire un ex-libris en latin proche de celui du Flaminio : « Michaël montanus ». Voir au sujet de cette découverte récente Ingrid De Smet et A. Legros, « Un manuscrit de François Baudouin dans la ‘librairie’ de Montaigne »,  Bibliothèque  d’Humanisme et Renaissance, tome LXXV, 2013 (1), p. 105-111 (manuscrit en ligne).

Herburt_f17_Gallica

Page de titre – (c) Paris, BNF

Herburt_f482_Gallica

Feuillet 226v. – (c) Paris, BNF


Fac-similé

Édition par Alain Legros

  1. Version diplomatique
  2. Version régularisée
  3. Version modernisée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.