CÉSAR (Caesar, Cesare), I Commentari di G. Giulio Cesare, [trad. F. Baldelli, gravures de Palladio], Venise, P. de Franceschi, 1575.

CÉSAR (Caesar, Cesare), I Commentari di G. Giulio Cesare, [trad. F. Baldelli, gravures de Palladio], Venise, P. de Franceschi, 1575.
In-4°, italien. Reliure en maroquin aux armes de J.-A. de Thou et de son épouse, avec leur chiffre au dos.
Sur la page de titre aucune signature n’apparaît à l’oeil nu, mais un examen sous UV, réalisé par les Musées de France en 1989, révèle, sous le tampon bleu de la Bibliothèque de la Ville de Périgueux, la présence d’une signature Montagne relativement tardive, très inhabituelle sous la plume de Montaigne (absence de o tildé et de i) et manifestement d’une autre main que la sienne. Est-ce d’elle que parlait le libraire bordelais Chaumas, dans une lettre de 1861 à Mr Bounet, libraire de Périgueux, quand il affirmait que la signature de Montaigne « se voit très bien à l’ombre » (lettre jointe à l’exemplaire) ? Est-ce elle encore dont G. Brunet avait signalé en 1850 au Dr Payen qu’elle était « attribuée à tort à Montaigne » ? G. de Botton et F. Pottiée-Sperry ont depuis estimé l’exemplaire « plus que douteux », contre l’avis de J.-P. Bitard. B. Pistilli et Marco Sgattoni se rangent à leur avis en plaçant le « Caesar 1575 » en appendice de La biblioteca di Montaigne, non sans avoir rappelé la position contraire d’A. Legros (ici adoptée), qui remarque la présence d’un m de belle taille et tout à fait identique à celui qu’on trouve à cette place dans les signatures avérées de Montaigne. Ténu mais digne de considération, cet indice d’authenticité est conforté par la présence dans le coin supérieur droit de la page de titre, d’un nombre à trois chiffres suivi d’un paraphe non identifié, identique à celui qu’on trouve sur Bacci, Castañeda et Horace (donc même provenance). Loin d’être un faux délibéré, la signature « Montagne » répond sans doute au désir de rappeler la prestigieuse provenance de l’exemplaire là même où la signature d’origine était estompée. Cette substitution non frauduleuse pourrait avoir été effectuée dès 1640 par J.-H. Salomon, dont l’ex-libris a été identifié par T. Uetani et M. Duboc (CESR-BVH), ou bien au siècle suivant, époque où on écrit souvent « Montagne » pour « Montaigne » et où la spéculation sur les autographes n’est pas encore d’actualité.
Périgueux, BM : HI-IV-8 CC 50 061.

A. Legros

Page de titre

Page de titre – (c) Périgueux, BM – BVH

Signature sous UV

Signature sous UV – (c) Périgueux, BM – BVH

CESAR 1575_3: Paraphe

Paraphe – (c) Périgueux, BM – BVH

César ; I Commentari di G. Giulio Cesare, Venise, Pietro de Fra

Planche de Palladio – (c) Périgueux, BM – BVH

César ; I Commentari di G. Giulio Cesare, Venise, Pietro de Fra

Planche de Palladio – (c) Périgueux, BM – BVH

César1575: plat supérieur

Plat supérieur – (c) Périgueux, BM – BVH – Photo AL-BVH

Ouvrage en ligne (Bibliothèques Virtuelles Humanistes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.