Archives par mot-clé : ex-libris

Synthèse et tableau récapitulatif des données | Liste des livres de Montaigne et de La Boétie conservés ou attestés

Le tableau récapitulatif en 105 lignes et 11 colonnes (A-K) permet de mettre en évidence plusieurs faits que ce « Commentaire de synthèse » expose, menant ainsi aussi loin que possible une enquête dont les résultats ont fait au fur et à mesure l’objet de publications en 2006, 2010, 2011 et ici-même en 2015.

Aussi exhaustif que possible, le « Tableau de récapitulation des données » publié le 3 avril 2020, par Alain Legros, réduit au minimum les informations de la première colonne et n’en consacre aucune aux titres, la plupart en latin ou en grec, souvent très longs et parfois multiples pour un seul et même ouvrage. L’ordre et la numérotation étant les mêmes que dans la « Liste des ouvrages » mise en ligne en 2015 (cliquer au début de l’introduction sur « Accès à la liste »), on voudra bien pour plus d’informations se reporter à l’une ou l’autre des deux notices accessibles à partir de ladite liste, en cliquant sur le nom d’entrée souligné et/ou sur NUM quand l’ouvrage a été numérisé. Rappelons qu’à la différence de mes prédécesseurs (en particulier en 2014 B. Pistilli et M. Sgattoni, utilement sollicités ici), le critère que j’ai retenu pour dresser cette liste était l’existence d’un ex-libris ou de toute autre marque autographe d’appartenance, non l’existence ou la distinction des tomes ou volumes, excepté quand ils contiennent chacun un ex-libris de Montaigne.

Lire la suite

Découverte d’un manuscrit provenant de la « librairie de Montaigne »

Des chercheurs de l’Université de Warwick (GB) et de l’Université François-Rabelais de Tours ont identifié le premier manuscrit de la bibliothèque de Montaigne.
De la fameuse « librairie », qui aurait compté 1000 livres environ, seuls 101 sont aujourd’hui connus grâce à l’ex-libris de l’essayiste et à des annotations manuscrites. Le manuscrit du seizième siècle, conservé à la Herzog August Bibliothek de Wolfenbüttel, comprend d’amples notes d’un auteur anonyme prises à un cours de droit romain donné à Paris par le fameux juriste et historien François Baudouin.

> Lire l’article